Notre sélection d'articles

Afghan War Diary – de Matthieu Cherubini

Posté par Max le 18 février 2011

Catégorie : Art Interactivité Programmation

Pas de commentaire pour l'instant - Ajoutez le votre !

Le projet “Afghan War Diary” revisite le déroulement de la guerre en Afghanistan au fil de morts virtuelles continuelles, issues d’un jeu video de guerre bien connu, Counter-Strike.

Le site web se connecte sur un serveur du jeu de guerre Counter-Strike et récupère en temps-réel les frags (quand un joueur tue en autre).
Ceux-ci déclenchent une recherche par ordre chronologique dans la base de données de Wikileaks: Afghan War Diary, qui contient plus de 75’000 documents “volés” à l’armée américaine sur la guerre en Afghanistan – notamment sur des actions militaires meurtrières -. D’après la donnée, le lieu de l’attaque est montré sur Google Earth.
Le récit de la guerre en Afghanistan est ainsi généré par les tueries virtuelles faites par les joueurs de Counter-Strike.
(Explications via le site de l’artiste)

Le principe est simple, la force de suggestion n’en est que renforcée…

À chaque mort virtuelle dans Counter-Strike, les archives de la guerre en Afghanistan sont rediffusées chronologiquement, frag par frag, et défilent ligne après ligne dans une console informatique. Chaque attaque est localisée sur GoogleEarth. L’oeuvre s’appuie sur la base de données Wikileaks Afghan War Diary.

Ce qui retient particulièrement mon attention est le côté involontairement interactif de l’oeuvre, ou plutôt, inconsciemment réactif (pour les joueurs). En effet, les joueurs (en grande partie américains) ne sont aucunement conscients d’associer leur pseudo et leur faits d’armes à la redite des massacres d’une guerre largement critiquée de part et d’autre de l’atlantique. J’y vois une mise en abîme acide du statut de soldat – entre celui cherchant à abattre les terroristes avant qu’ils ne posent leur bombe virtuelle et celui cherchant à abattre les terroristes avant qu’ils ne sortent de leur pays – réduit à la condition de pion inconscient des forces s’exerçant au dessus de lui et ici, inconscient d’être acteur d’une oeuvre d’art.

De plus amples explications sur le concept de l’oeuvre et son fonctionnement sont données en anglais sur le site du projet: Afghan War Diary est en français sur le portfolio de l’artiste : mchrbn.net

Matthieu Cherubini est artiste programmeur et complète actuellement un Master Media Design à la Haute école d’art et design (HEAD) – Genève.
À suivre sur twitter : @mchrbn
Découvrez aussi son dernier projet en date : creativeapplications.net/begotten

Max Mollon

Interaction designer, Max complète actuellement un Master Media Design à la Haute école d'art et design (HEAD) de Genève.

Pas de commentaire pour l'instant

Ajouter le votre !

Laisser votre commentaire