Notre sélection d'articles

Mise au point sur le bokeh

Posté par Jean-Baptiste le 18 novembre 2010

Catégorie : Photographie

2 commentaires - Rajoutez le votre !

La découverte de deux photographes talentueux sur Flickr, Kit Hung et Raceytay, nous donne l’occasion de vous présenter un rendu photographique intéressant.

Ils utilisent le bokeh, qui consiste à isoler un sujet par l’usage d’un flou d’arrière-plan.
Le terme est issu du mot japonais boke (ぼけ) qui signifie flou.

Kit HungKit HungKit Hung

Kit Hung est un chinois originaire de Hong Kong. Il réalise essentiellement des photos de portrait avec un objectif 85mm ƒ/1.2.

Quant à Racetay, il réalise de superbes macros avec un objectif 50mm ƒ/1.4, souvent dans des teintes sépias et des couleurs rabattues.

RaceytayRaceytayRaceytay

Petit laïus technique pour les plus curieux.
Ce fameux flou d’arrière-plan, souvent appelé flou artistique, peut être obtenu de plusieurs manières :

  • Avec un objectif lumineux.
    La luminosité de l’objectif est déterminée par son nombre d’ouverture. Considérons tout objectif dont le nombre d’ouverture est inférieur à ƒ/2.8 comme lumineux. La référence photographique est l’œil humain, que l’on situe à ƒ/1.
    Plus l’objectif est lumineux, plus la profondeur de champ sera courte. Donc, en d’autres termes, un objectif lumineux sera plus approprié pour créer un bokeh.
  • Avec un objectif macroscopique ou un téléobjectif
    Un détachement important de l’arrière-plan est créé par la réduction de la distance focale pour un objectif macro et inversement pour un téléobjectif.
    source : fr.wikipedia.org/wiki/Profondeur_de_champ

Les objectifs les plus lumineux sont les plus onéreux. Très peu d’entre eux parviennent à être plus lumineux que l’œil humain.

Objectif f/0.7 Karl Zeiss

Pour l’anecdote, Stanley Kubrick a recherché pour le tournage de son film d’époque Barry Lyndon un objectif suffisamment lumineux pour pouvoir filmer des scènes à la bougie.
Il n’a trouvé qu’un seul objectif pour accomplir cet exploit : un Zeiss d’ouverture ƒ/0.7 développé pour la NASA.

Barry Lyndon

Jean-Baptiste Janot

Designer interactif en freelance, il est co-fondateur de Pas qu'un peu.
Il est concepteur multimédia et développeur front-office.

2 commentaires

Rajouter le votre !

le 18 novembre 2010 à 13 h 13 min
Alex a dit :

Jolis bokehs sur les 3 et 4ème images. Ca fait limite peinture :)

le 25 décembre 2010 à 17 h 32 min
Lyder a dit :

Merci pour l’aspect technique et ces petites références.
Ça me donne envie d’en savoir plus ;-)

Laisser votre commentaire